Temps de lecture : +/- 12 minutes.

Vous êtes tombé ici par hasard et vous êtes curieux de savoir de quoi il en retourne ? Vous avez récemment découvert le Jeu de Fiction Collaborative (JdFC) et vous désirez en apprendre plus à son sujet ? Vous pratiquez déjà pas mal ce jeu de société mais vous ne cernez pas encore tout son potentiel ludique ? Vous êtes un vieux loup de mer et vous désirez réfléchir sur, ou approfondir, ce loisir qui vous dissimule peut-être encore quelques secrets ?

Et bien dans ce cas, le blog Dans le Feu de la Fiction (DLF2) vous est dédié. Cet article a pour vocation d’être le point d’entrée d’un vaste état des lieux de ce jeu de société qu’est le JdFC ; les suivants de montrer que ce jeu existe sous de nombreuses formes, parfois méconnues, d’autres fois incomprises, quelques fois rejetées, souvent traditionnelles, mais toujours soumises à l’appréciation de ceux qui les pratiquent.

Mais avant de m’atteler à la tâche de la rédaction de nombreux articles traitant de ce sujet qui me passionne et qui me tient à cœur de partager avec vous aujourd’hui, je tenais à faire le point sur ce qu’est le JdFC, afin de donner une vue d’ensemble aux débutants, d’ouvrir le champ des possibles aux joueurs initiés et peut-être de proposer un nouveau point de vue aux pratiquants plus expérimentés.

C’est sans aucune prétention que j’écris ces premières lignes. Le premier Jeu de Fiction Collaborative a vu le jour en 1974 et je n’ai moi-même découvert ce jeu de société qu’en 1998. Autant dire que je suis à la traîne, mais ma motivation à rattraper mon retard n’a d’égal que ma soif d’en apprendre davantage.

« Je lis, je réfléchis, je pratique, je partage et je n’ai certainement pas le dogme du Jeu de Fiction Collaborative ! » est mon moteur au quotidien. Le blog DLF2 est la résultante de cette force de conviction. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire et réfléchir sur ce fabuleux jeu que j’en ai à écrire et partager à son sujet !

Qu’est-ce qu’un Jeu de Fiction Collaborative ?

Un Jeu de Fiction Collaborative est un jeu de société qui permet à un groupe de personnes d’avoir conçu au final un récit de fiction, en grande partie oral, ensemble et dans une spontanéité toute relative.

En d’autres termes, et dans les grandes lignes, vous allez vous retrouver avec d’autres personnes le temps d’une partie où vous allez créer et raconter ensemble, oralement et en direct, une histoire romanesque pleine de péripéties et de rebondissements ; dans laquelle vous allez interpréter de manière descriptive et/ou théâtrale (mais sans script prédéfini) des personnages ; pour finalement constater que vous avez été tantôt réalisateur, tantôt acteur, parfois spectateur de ce film que vous venez de produire et de vivre.

rpg-table-1100.jpg

Comme dans un roman, une pièce de théâtre ou un film, un JdFC va vous faire voyager, le temps du récit, dans un monde imaginaire peuplé de nombreux personnages ; à la différence que vous aurez participé activement à l’élaboration de cette fiction.

Faut-il posséder des compétences particulières pour pouvoir pratiquer un JdFC ?

La réponse est non. Aucune compétence particulière de romancier, d’interprétation théâtrale, ou de réalisation cinématographique n’est nécessaire pour pratiquer un JdFC !

Un Jeu de Fiction Collaborative puise sa principale source d’inspiration dans votre imagination qui est elle-même alimentée par votre culture de l’imaginaire (bande dessinée, cinéma, jeux vidéo, littérature, théâtre, pour ne citer que ces exemples), ainsi que par vos expériences et connaissances personnelles (l’Histoire, le quotidien, et bien d’autres encore).

Un JdFC, aussi complexe que ça puisse paraître, est un jeu de société qui dès votre première partie propose une expérience intuitive et encadrée.

Faut-il du matériel spécifique pour pouvoir y jouer ?

Dans l’absolu, non ! Il ne faut que quelques personnes, un lieu calme et de l’imagination pour y jouer.

Choisir une époque et des lieux où se déroule l’histoire, donner un ton et une ambiance au déroulement de cette dernière, qui sont les protagonistes et les antagonistes et quels vont être leurs motivations et leurs objectifs ? Et que vont vivre ces personnages comme type d’aventure ? Autant d’éléments-clés formant le cadre de jeu, indispensables à la création d’un récit de fiction, définis en amont ou amenés en cours de partie, qui n’ont besoin que de l’imagination des personnes qui participent à un JdFC.

Un Jeu de Fiction Collaborative n’impose aucune limite au-delà de celle que ses participants se sont imposée eux-mêmes au préalable de sa pratique !

Néanmoins, différentes questions restent en suspens concernant le fonctionnement de cette narration partagée qui permet de mettre en forme l’histoire que vous allez réaliser à plusieurs au fil de la partie.

Un JdFC se munit donc, comme tous les jeux de société, d’un système de règles pour gérer diverses situations que vous allez rencontrer pendant le développement spontané de l’histoire, comme les changements de direction que va subir l’intrigue en cours de jeu, l’apparition de péripéties et de rebondissements pour relancer la dynamique du récit, l’interaction avec le décor pour lui donner vie ou celle entre les divers personnages ; ou encore qui sont ces derniers, que sont-ils capables de réaliser et vont-ils y parvenir ?

Certains JdFC distribuent des rôles techniques bien définis au sein de l’équipe narrative que vous formez avec les autres participants, proposent des cadres de jeu étoffés, invitent à préparer en amont l’ébauche d’un scénario, ou intègrent la notion de hasard pour générer de la tension dramatique ; et bien d’autres spécificités encore. Du matériel (cartes, dés, jetons, plans ou pions) peut également faire partie de la panoplie d’un JdFC, remplissant des fonctions diverses et variées.

Le système de règles d’un JdFC se trouve dans un manuel (livre ou livret). Ce manuel, une fois assimilé, vous permet de vous concentrer un maximum sur le développement du récit pendant la partie ; et si une règle vous a échappé, de le consulter pour rapidement vous la remémorer.

Où peut-on se procurer un manuel de JdFC ?

Il existe aujourd’hui deux grandes familles de Jeu de Fiction Collaborative :

  • Les Jeux de Rôle (JdR) qui mettent l’accent sur l’interprétation de personnages au sein d’un récit.
  • Les Jeux Narratifs (JN) qui s’attachent davantage à la conception et au développement du récit.

Demain, il pourrait y avoir des JdFC spécifiques qui s’attardent sur la conception d’un univers ou sur le développement d’un système de règles en cours de partie, en conservant tous les ingrédients qui font de ce jeu de société ce qu’il est, et possédant leur propre dénomination.

Vous trouverez généralement ces JdFC dans les boutiques spécialisées de votre ville, sur les boutiques en ligne de gros éditeurs ou d’éditeurs indépendants, les sites de seconde main (pour les JdFC qui ne sont plus vendus ou qui ne plaisent plus à leur propriétaire), sur certains sites de passionnés, d’impression à la demande, ou encore d’occasion dans les bacs d’une convention de JdFC.

Mots-clés de recherche sur internet : [Magasin] [votre localité] / ou [Livre] / et [Jeu de Rôle] ou [JdR].

Où peut-on pratiquer ce type de jeu ?

Un Jeu de Fiction Collaborative se pratique en club dans les localités qui en possèdent un ou plusieurs. Ces clubs, aux divers objectifs concernant le JdFC, demandent souvent que vous deveniez membre en souscrivant à un abonnement au bout de quelques-unes de vos présences. Ces clubs vous proposent de découvrir ou de pratiquer sporadiquement différents JdFC, de rencontrer d’autres personnes pour échanger sur la pratique de ce jeu, vous invitent à participer à des ateliers de réflexion ou de sensibilisation sur certains sujets qui lui sont liés directement.

Il existe également des conventions annuelles de JdFC. Celles-ci promeuvent ce type de jeu au travers de parties d’initiation pour ceux qui ne le connaissent pas, proposent des parties de découverte de jeux qui viennent d’arriver sur le marché ou qui sont encore en phase de test, ou bien encore des tournois qui permettent parfois de remporter des cadeaux. Ces conventions vous donnent également l’occasion de rencontrer différents acteurs du milieu du JdFC : éditeurs, auteurs, clubs et autres groupes de passionnés qui aident à promouvoir la pratique de ce jeu. Il faut bien souvent verser un droit d’entrée pour y accéder. Renseignez-vous bien sur ce qu’offre l’accès à ces conventions parfois couplées avec d’autres activités liées à la culture de l’imaginaire !

Il est aussi possible de pratiquer du JdFC sur internet, par le biais de logiciels (ou de plateformes intégrées) gratuits ou payants, offrant la possibilité de présenter facilement certaines aides de jeu (musique d’ambiance, plans pour visualiser des lieux, images représentatives de personnages, etc.). Au minimum, vous pouvez pratiquer le JdFC sur internet avec un logiciel gratuit de communication et un casque-micro de bonne qualité. Si vous désirez ajouter la vidéoconférence à votre pratique, une webcam est évidemment requise.

Mais vous pouvez tout simplement jouer à un Jeu de Fiction Collaborative chez vous ! Il ne faudra alors qu’un manuel, le matériel éventuellement associé, et d’autres personnes pour y jouer.

Mots-clés de recherche sur internet : [Club] ou [Convention] [votre localité] / ou [Logiciel] / et [Jeu de Rôle] ou [JdR].

Un dernier conseil !

Il existe autant de raisons personnelles de participer et de manières de jouer à un Jeu de Fiction Collaborative qu’il existe d’individus qui le pratiquent !

Des dizaines de JdFC sont accessibles aujourd’hui, tantôt avec une frontière très mince les différenciant, tantôt avec une différence plus marquée. Ces jeux de société possèdent malgré tout un point commun dans les diverses formes qu’ils recouvrent : tous demandent que vous puisiez dans votre imagination. Au-delà du contexte de jeu, du cadre de jeu et du système de règles qu’un JdFC vous propose, c’est la diversité de ses participants et la dynamique issue de l’ensemble de ceux-ci qui font ce qu’il sera au final.

S’il n’est pas nécessaire de posséder des compétences particulières pour pratiquer un Jeu de Fiction Collaborative, il y a tout de même une attitude à adopter lorsqu’on y participe :

  • Soyez Positi(f)ve ou vous risquez de gâcher votre propre expérience de jeu, et peut-être celle des autres participants, si vous venez avec des pieds de plomb.
  • Soyez Entreprenant(e) car un JdFC se réalise dans l’interaction de ses joueurs. Proposez des idées, dialoguez, échangez avec les autres.
  • Soyez Modéré(e) car un JdFC est un jeu collaboratif, et ceux qui y participent ont autant leur place que vous.

Et après ?

Quel que soit votre niveau dans la pratique du Jeu de Fiction Collaborative, celui que vous adopterez, avec qui et où vous le pratiquerez ; jouer au JdFC, c’est l’assurance à chaque partie, de vivre une expérience unique, le temps d’un après-midi ou d’une soirée de détente et d’évasion. C’est aussi l’occasion de se remémorer par la suite de bons souvenirs seul ou avec ses anciens compagnons de route…

… et pourquoi pas de continuer cette histoire que vous avez commencé ?

Alors, jouez encore et encore au JdFC, et soyez curieux d’en apprendre davantage à son sujet en suivant les prochains articles à paraître sur mon blog Dans le Feu de la Fiction (DLF2).

Publicités